Connectez-vous
SenXibar.com
SenXibar.com
SenXibar.com

CONFERENCES RELIGIEUSES DURANT LE RAMADAN: La traite des religieux

Jeudi 2 Août 2012

SENXIBAR- Le Ramadan, période d'abstinence, de dévotion et de grâce est le mois de prédilection de plusieurs fidèles musulmans pour retourner vers Dieu. Pour bénéficier des bénédictions de ce mois, les jeûneurs organisent des conférences religieuses animées par des Oustaz qui leur rappellent les recommandations de l'Islam sur les différents thèmes choisis. Ce mois béni constitue aussi une occasion très prolifique pour les prêcheurs qui se frottent les mains. Pour en savoir un peu plus, Sud quotidien a interrogé deux personnes très connues dans les stations de radio. Il s'agit de: Oustaz Alioune Sall de Sud FM et Taîb Socé de la RFM.

D'emblée, les prêcheurs ont fait comprendre que la conférence n’a pas de prix. C'est ainsi que Oustaz Alioune Sall, l’un des conférenciers les plus sollicités en cette période de Ramadan explique : «il n’y a pas de maximum encore moins de minimum pour ce qui est de la motivation financière des conférenciers. Les organisateurs rémunèrent librement suivant leurs moyens. Par exemple, une fois, on m’a donné 1500 F Cfa à la fin d’une conférence et une autre fois, j’ai eu 500 000 F Cfa».

Le chef du Desk religieux de la radio Sud Fm se veut clair. «C’est un mois de promotion. Chaque Ramadan, le Prophète Mouhamad (Psl) et l’Ange Gabriel (Djibril) revenaient pour enseigner ensemble le Coran», renchérit Oustaz Alioune Sall. D’ailleurs, c’est en ce mois où Dieu (Swt) a fait descendre le Coran sur le Prophète Mouhamad (Psl), par l’intermédiaire de l’Ange Gabriel, pour qu’il transmette son message au commun des mortels.

Même son de cloche chez oustaz Taïb Socé de la radio Rfm. «Ce n’est pas à cause de l’argent que j’anime une conférence. Ce n’est pas moi qui choisit le montant, mais c’est eux-mêmes qui jugent nécessaire, selon leurs moyens, de donner quelque chose pour le déplacement et le staff qui vous accompagne», confie-t-il. Et d’ajouter : «il m’arrive d’aller à une conférence avec mes propres moyens sans être remboursé». Histoire de montrer que conformément aux recommandations de l’Islam, ils sont dans l’obligation de vulgariser le savoir que Dieu (Swt) leur a confié pour la consolidation des valeurs, de la religion musulmane.

Par contre, Taïb Socé, reconnaît qu’il n’est pas impossible de voir un religieux réclamer une somme d’argent pour animer une conférence. Mieux, en certaines circonstances, il est permis de réclamer ou de fixer une somme pour la motivation. «Il m’est arrivé d’animer une conférence où on m’a remis un chèque de 3 millions destiné à l’organisateur, sans compter des soutiens. Dans pareils cas, c’est normal qu’un conférencier réclame une certaine somme, voire même 500 000F Cfa. Et il n’y a aucun problème à cela», note oustaz Taïb Socé.

Oustaz Alioune Sall tout comme oustaz Taïb Socé renseignent que les thèmes des conférences sont choisis par les organisateurs. Une fois informé, le conférencier s’attèle à des recherches sur les écrits faisant référence au sujet retenu. «C’est eux qui choisissent le thème. Un exemple, à Gibraltar, des organisateurs m’ont demandé de leur parler de «l’associationnisme». Thème d’actualité en rapport avec ce qui se passe actuellement avec les prédictions», souligne oustaz Alioune Sall.


CONFERENCES RELIGIEUSES DURANT LE RAMADAN: La traite des religieux










Article n°55867

16/02/2024