Connectez-vous
SenXibar.com

Opinion

Wade : la fin de la géographie


Dimanche 3 Juillet 2011

Braille ? Que voir ? Myopie ou aveuglement ? Plutôt une cécité. Impossibilité de lire les cartes. Le silence de Wade, suite au rejet par le peuple de son controversé projet de loi, est troublant. Inquiétant. L’on ne comprend pas en effet que l’entêtement puisse conduire à un tel niveau d’amnésie !


Wade : la fin de la géographie
NETTALI.NET – On lui propose de côtoyer Mandela dans les cimes d’un A-380 de la grandeur, le voilà qui se bouscule avec des Twin-Otters sur les petites altitudes africaines. On lui dit voilà du calamar pêché dans les (ses) eaux du Saloum, non, lui, le vieux du "ndambé", du menu fretin comportemental !

Doit-il quelque chose au peuple ou pense t-il que le peuple qui lui doive quelque chose ? Pour qui, finalement, se prend Abdoulaye Wade, à qui la dignité de président a été conférée à la seule décision de ces Sénégalais qui seraient finalement les plus malheureux sur terre, si jamais leur opinion de 2000 venait à être dévoyée ? Le 23 juin 2011, ce peuple a rappelé ses fondamentaux. Il n’a pas voulu injurier ; il a tout simplement remis en paraphe son seing. Il est souverain !

Wade a préféré s’enfermer dans un mutisme qui ressemble à celui de tous les grands qui font face à la défaite. Passerelle. La honte, on sait qu’elle suscite les contritions les plus terribles et, chez un homme normal, de nouvelles motivations. Soit la remise en cause, ou, alors, quand on est allumé, la ruade. Ah bon ? Qui a pensé à cet animal qui n’a que cet argument quand il fait face à des contradictions ? Pourquoi penser à de longues oreilles ? Ici, ce sont les longues oreilles de la ruse ; là, voilà les braiments sans cause... Ben Ali, Moubarack, ont dû parler à leur peuple avant de voir leur pouvoir s’écrouler définitivement. Même le roi Mohammed VI dont le pouvoir repose sur une monarchie de droit divin, a dû s’adresser aux marocains, avant d’abandonner ses pouvoirs au profit du Premier ministre marocain.

C’est de l’aveuglement que de croire qu’on peut être au dessus du peuple. Du reste, voilà une position bien inconfortable car les hauteurs ont cette propriété d’être instables. Le mouvement du 23 juin est bien plus fort et plus puissant qu’un référendum, une élection. Pas besoin d’aller chercher une majorité de 50% plus une voix comme dans le cas d’une élection présidentielle sénégalaise normale pour se faire une idée sur ce que veut le peuple. Il y a plus simple : Wade est à terre !

SenXibar.com


Nouveau commentaire :
Facebook


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 8 Juin 2020 - 02:42 Black Lives Matter? Par Mame Ngoundja

Senxibar | SenArchive | Sen Tv | Flash actualité - Dernière minute | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Chronique | Faits Divers | Opinion | International | Sciences et Santé | Médias | Ils l'avaient dit | Emploi | Ramadan | Perdu de vue | Echos du tribunal | A la une | Achaud | resultats2012 | JOB | Theatre







Seneweb L'Observateur
Le Soleil WalFadjri
Pressafrik Ferloo
Dépêches APS plus221
Xibar.net Reussir Mag
Le Populaire Ruepublique
Penthionet Expressnews
Leral Net Sunuker
Sen24heures Le Peuple
Ouestaf Apanews
Yekini.com Sununews
La Gazette Bitimrew
Nettali.net FaceDakar
Dakarfoot Dakar Matin
Amwsentv L'Office