Connectez-vous
SenXibar.com

International

Sommet sur l'Afrique : La ruse de Macron


Vendredi 21 Mai 2021

N’ayant plus les moyens d’une politique bilatérale, la France cherche à se positionner en essayant de mobiliser les créanciers de l’Afrique. Mais la ruse n’est pas passée.
 
 
La France n’entend pas laisser l’Afrique décider pour elle et par elle. Et même quand Paris sait qu’elle n’a plus les moyens de sa politique, elle essaie de ruser avec le continent noir. En atteste le dernier sommet sur le financement des économies africaines. Avec cette initiative, le président français, à défaut d’avoir un levier financier sur lequel s’appuyer, tente de se positionner en défenseur des intérêts africains.
 
Or, c’est quoi la réalité sur le terrain ? Sur le plan financier, Paris ne pèse pas sur la dette africaine (58% du Pib en 2020, selon le Fmi). Il n’y a qu’en Côte d’Ivoire et au Cameroun que l’on retrouve un niveau de créances important dus à la France. Sinon, hormis les institutions multilatérales (Fmi, Bm, Bad…), la Chine reste le principal bailleur du continent avec une part estimée à 40% de la dette africaine.
 
Le président chinois ne s’y est pas trompé, lui qui a décidé de ne pas aller en France pour parler de dette ou de financement pour l’Afrique, alors qu’il détient les cordons de la bourse. A l’arrivée, les grandes puissances n’ont pris aucun engagement. Il suffit de lire le communiqué final pour voir que rien de concret n’a été décidé à l’issue du sommet.
 
En vérité, comme signalé plus haut, la France n’a plus les moyens d’une diplomatie bilatérale. Elle n’a pas les ressources pour traiter individuellement avec les pays africains. Or, c’est l’arme fatale de la Chine dans le continent depuis plus de 10 ans. Pékin traite directement avec chaque Etat. « Sa quote-part dans la dette combinée due aux pays du G-20 (est passée) de 45 % en 2013 à 63 % à la fin de 2019 », mentionne Jeune Afrique. Des pays comme le Cameroun et le Congo sont déjà dans la nasse de Pékin.
 
Il y a ensuite les capitaux privés qui représentent 40% de la dette extérieure africaine. Un pays comme le Sénégal a plus que la moitié de sa dette extérieure détenue par les investisseurs privés. Dans ces conditions, la France ne dispose presque d’aucun levier financier.
 
Conscient de ses limites, Paris a voulu regrouper les détenteurs des capitaux pour se positionner en pourvoyeur de fonds pour l’Afrique. Peine perdue !
 
Cependant, tout n’est pas perdu pour Macron. Selon l’économiste Khadim Bamba Diagne, la France qui est en récession de 14 points, cherche des marchés pour ses entreprises. Paris a donc profité du sommet pour placer ses intérêts et fixer ses priorités. Pour le continent, il s’agit de 4 pays : l’Afrique du Sud, le Soudan, la République démocratique du Congo et le Mozambique.
 
L’Afrique du Sud reste une puissance en Afrique, alors que le Soudan est un pays dévasté. Il faut tout reconstruire après des années de guerre.  La France a donc choisi d’éponger la dette de 5 milliards de dollars du Soudan. Mais l’économiste Diagne, invité sur Iradio, estime qu’en contrepartie, Paris va envoyer ses entreprises contrôler l’économie du pays.
 
S’agissant de la République démocratique du Congo, souligne Diagne, « c’est un vaste pays qui a les ressources naturelles. En même temps, il y a un problème sécuritaire, le nouveau président n’a pas la main. La France va donc assurer la sécurité en contrepartie des ressources naturelles ».  
 
Quid de l’Afrique de l’ouest. Khadim Bamba Diagne pense qu’elle n’est plus une priorité pour la France qui y bénéficie d’une mainmise très forte. Comme le témoigne d’ailleurs le détournement du projet de création de la monnaie unique de la Cédéao, Eco, avec la complicité du président ivoirien Alassane Ouattara.

aadkr


Nouveau commentaire :
Facebook

Senxibar | SenArchive | Sen Tv | Flash actualité - Dernière minute | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Chronique | Faits Divers | Opinion | International | Sciences et Santé | Médias | Ils l'avaient dit | Emploi | Ramadan | Perdu de vue | Echos du tribunal | A la une | Achaud | resultats2012 | JOB | Theatre







Seneweb L'Observateur
Le Soleil WalFadjri
Pressafrik Ferloo
Dépêches APS plus221
Xibar.net Reussir Mag
Le Populaire Ruepublique
Penthionet Expressnews
Leral Net Sunuker
Sen24heures Le Peuple
Ouestaf Apanews
Yekini.com Sununews
La Gazette Bitimrew
Nettali.net FaceDakar
Dakarfoot Dakar Matin
Amwsentv L'Office