Connectez-vous
SenXibar.com

Senxibar

Karim Wade : ’’Je combats toute idée de dévolution monarchique du pouvoir’’


Dimanche 3 Juillet 2011

(APS) - Le ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie, Karim Wade se dit opposé à l’idée de dévolution monarchique du pouvoir au Sénégal, tout en renouvelant ses ’’ambitions pour le Sénégal’’ avec des Sénégalais’’.


Karim Wade : ’’Je combats toute idée de dévolution monarchique du pouvoir’’
‘’Je combats toute idée de dévolution monarchique du pouvoir (...). Je le répète et le répéterai aussi longtemps que cela est nécessaire : c’est une insulte faite aux Sénégalais que de parler d’un projet de dévolution monarchique. Un tel projet n’a été, n’est et ne sera jamais dans les intentions du président de la République ni dans les miennes’’, a-t-il notamment dit.

Dans une lettre ouverte aux Sénégalais dont une copie est parvenue à l’APS, Karim Wade assimile ’’le supposé projet de dévolution du pouvoir de+ père en fils + à de l’intoxication qui doit finir’’.

‘’C’est universellement connu, le Sénégal connaît une longue tradition républicaine et démocratique. La souveraineté appartient au peuple qui, au terme d’élections libres, démocratiques et transparentes, confie le pouvoir à celui en qui il a confiance’’, écrit le fils du président de la République.

Il reconnaît qu’il n’y a ’’qu’un seul et unique chemin pour accéder au pouvoir au Sénégal, celui des urnes’’.

‘’En conclusion, il nous faut renouveler notre ambition pour le Sénégal, en compagnie de citoyens simples et droits, courageux et travailleurs, issus des centres urbains, de la banlieue et des zones rurales et avec tous les millions d’hommes, de jeunes et de femmes qui nourrissent autant d’amour et de passion pour notre cher Sénégal’’, a précisé Karim Wade.

Le Sénégal a été secoué les 10 derniers jours par des séries de manifestations. Le 23 juin, des partis de l’opposition et des organisations de la société civile ont organisé des manifestations à Dakar et dans plusieurs villes du pays pour protester contre une modification constitutionnelle qualifiée de ‘’monarchique’’.

En outre, de nombreuses manifestations ont éclaté entre lundi et mardi contre les coupures intempestives d’électricité à Dakar et dans d’autres localités.

Ces mouvements de protestation, organisés par des jeunes, ont provoqué d’importants dégâts avec notamment le saccage d’agences de la Société nationale d’électricité (SENELEC), de la mairie des Parcelles Assainies et la maison du ministre de l’Elevage, Oumou Khaïry Guèye Seck.

Les manifestants, qui exigeaient le retour de l’électricité, ont aussi brûlé des véhicules, provoquant l’intervention des forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène.

BHC/AD

SenXibar.com


Nouveau commentaire :
Facebook

Senxibar | SenArchive | Sen Tv | Flash actualité - Dernière minute | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Chronique | Faits Divers | Opinion | International | Sciences et Santé | Médias | Ils l'avaient dit | Emploi | Ramadan | Perdu de vue | Echos du tribunal | A la une | Achaud | resultats2012 | JOB | Theatre