Connectez-vous
SenXibar.com

Sen Revue de presse

PRESSE-REVUE: Les perspectives de l'exploitation pétrogazière et d'autres sujets en exergue


Jeudi 5 Juillet 2018

Divers sujets sont au menu des quotidiens parvenus jeudi à l’APS, parmi lesquels Le Soleil et L’As, par exemple, évoquent les textes législatifs annoncés par les pouvoirs publics pour la prise en charge de l’économie du pétrole et du gaz.


PRESSE-REVUE: Les perspectives de l'exploitation pétrogazière et d'autres sujets en exergue
 
Le Soleil, citant le communiqué du dernier Conseil des ministres tenu la veille, rapporte que le président de la République a invité le gouvernement "à finaliser, avant fin septembre, l’élaboration des projets relatifs au code pétrolier, à la loi d’orientation sur la répartition des revenus du pétrole et du gaz et à la loi d’encadrement et de développement du contenu local".
 
A cette occasion, le président Sall a "demandé au gouvernement de bâtir une véritable +économie du pétrole et du gaz et d’élaborer, en relation avec le secteur privé national, une doctrine efficiente d’encadrement et de développement du contenu local", note Le Soleil.
 
"La mise en œuvre des conclusions et recommandations issues de la concertation nationale sur les hydrocarbures a été au cœur de la réunion du Conseil des ministres, hier. Le chef de l’Etat en a profité pour exhorter le gouvernement à finaliser tout l’arsenal juridique afférent avant fin septembre", relève de son côté L’As. "Macky réclame +son+ Code au gouvernement, avant fin septembre", souligne également Sud Quotidien.
 
Le Témoin quotidien annonce, sur un tout autre sujet, que le président Sall est attendu ce jeudi à Koungheul, dans la région de Kaffrine (centre), "pour réconforter les éleveurs sinistrés" par les premières pluies de l’hivernage 2018-2019.
 
"De 10.500 bêtes, comme initialement annoncé, on en serait aujourd’hui à près de 20.000 petits ruminants et 135 bovins morts dans ces précipitations. En outre, 430 éleveurs au moins sont impactés", écrit ce journal.
 
Il n’y a cependant pas que le secteur de l’élevage qui soit en proie à des difficultés. La Cloche revient ainsi sur les problèmes d’approvisionnement en eau constatés dans certains quartiers de Dakar. "De Guédiawaye à Castor, de Keur Massar à Cité Keur Khadim, le fluide naturel se fait rare et parfois inexistant à domicile", écrit le journal.
 
Une situation qui perdure depuis "des mois, que disons-nous, des années (...)". "Encore des jours de galère", affiche La Cloche à sa une, en partant de l’annonce la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES), qui dit prévoir la fin de la pénurie d’eau pour le 20 juillet.
 
"Alerte rouge !", titre Enquête, pour parler pas de la pénurie d’eau, mais de sang. "A Dakar comme dans les régions, la transfusion sanguine par voie sécurisée demeure un véritable casse-tête pour les professionnels du secteur", fait savoir le journal.
 
"Une situation qui cause souvent des pertes en vies humaines, car 12% des poches collectées sont détruites car contenant de l’hépatite B. Sédhiou, Matam et Louga sont les plus déficitaires", signale Enquête.
 
Les sujets de société trouvent prolongement dans d’autres journaux comme Vox Populi et le journal Le Quotidien, qui évoquent tous les deux une campagne lancée pour l’acquittement de l’imam Aliou Ndao, un terroriste présumé dont le verdict du procès sera connu dans 15 jours.
 
"9 organisations islamiques en djihad pour imam Ndao", souligne Vox Populi en première page. "Prières pour un acquittement", renchérit le journal Le Quotidien.
 
"Le verdict du procès de l’imam Ndao, poursuivi pour terrorisme, sera connu le 19 juillet prochain. Mais les membres des associations qui l’ont toujours soutenu, convaincus de son innocence, demandent au juge de l’acquitter", rapporte Le Quotidien.
 
Pour le reste des quotidiens, les sujets politiques continuent de dicter autant leur loi. "Khalifa Sall tout droit à l’abattoir", affiche L’Observateur dont la Une est dédiée au maire de Dakar, condamné en mars dernier à 5 ans de prison pour détournement de deniers publics.
 
Les partisans de l’édile demandent son élargissement, se fondant sur un arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, selon lequel les droits de M. Sall à un procès équitable, à la présomption d’innocence et à l’assistance d’un conseil ont été violés au cours du procès et de la procédure le visant lui et ses codétenus.
 
Mais si l’on en croit L’Observateur, le maire de Dakar "court vers la mort politique", lui qui a été condamné à 5 ans de prison ferme et 5 millions de FCFA d’amende, pour escroquerie portant sur des fonds publics et faux en écriture. 
 
Il "risque de subir le même sort que Karim Wade", également condamné à 6 ans d’emprisonnement et à une amende de 138 milliards de francs CFA pour enrichissement illicite, sans compter que sa demande d’inscription sur les listes électorales provisoires a été rejetée par les services concernés.
 
"La justice aurait ainsi résolu deux des +K+ politiques les plus médiatisés du Sénégal", Kalifa Sal étant présenté comme un candidat potentiel à la présidentielle de février 2019 pour laquelle Karim Wade a déjà été investi par le Parti démocratique sénégalais (PDS), la formation de l’ancien président Abdoulaye Wade.
 
"Grosses incertitudes", affiche également Tribune à ce sujet. "A sept mois de la prochaine présidentielle, il faut signaler que le Sénégal marche vers des lendemains incertains", indique ce journal.
 
Il ajoute : "Les affaires Karim Wade et Khalifa Sall semblent être des bombes à retardement à un moment où le régime actuel piétine des décisions de la Cour de justice de la CEDEAO. Les autres composantes de ce cocktail assez dangereux restent le parrainage et certains contenus du code électoral".
 
De fait, constate Walfquotidien, le PDS, dont le candidat à la présidentielle a vu sa demande d’inscription sur les listes électorales rejetée, est "à l’épreuve du plan B". 
 
"Le réalisme politique devrait amener le Parti démocratique sénégalais à dévoiler son plan B, si tant est que les libéraux tiennent à participer activement à la présidentielle de 2019", estime le journal.
 
Le PDS "n’a guère le choix", après le rejet de l’inscription sur les listes électorales de son candidat déclaré, synonyme de disqualification. "L’heure du plan B a sonné. Ne pas se rendre à l’évidence relèverait d’une politique de l’autruche ou d’une simple stratégie politique pour endormir l’adversaire", insiste Walfquotidien.
 




1.Posté par maitre gosso le 05/07/2018 23:31

travaux rapides et grand spécialiste de l'AMOUR.

Retour rapide et définitif de l'être aimé : si votre ami(e) ou conjoint(e) vous a

Quitté (e), il ou elle reviendra rapidement et définitivement auprès de vous !

MARIAGE - FIDELITE - EXAMENS : permis de conduire, examens scolaires,

Recherche d'emplois et entretiens de recrutement à l'embauche

Résultats 100% garantis - efficacité en 3 jours

Quelle que soit la nature de votre problème et de vos souhaits, n'hésitez pas à en parler et à vous vous renseigner

gratuitement sur les modalités pratiques relatives à nos services. Pour cela, il vous suffit d'exposer brièvement votre

situation, soit par mail soit par téléphone et de signifier vos coordonnées téléphoniques.
Voici mon contacte


CONTACT MAITRE Dahvodoun Gosso

Téléphone personnel/whatsap: +229 60 00 53 91

E-mail personnel: maitre.gosso@hotmail.com

Site web:https://mediumvoyantmagic.wixsite.com/magi-retour-affectif



2.Posté par corine le 05/09/2018 00:04
Je me nomme corine âgée de 32 ans j'habite dans le 59139 wattignies .

J'étais en relation avec mon homme il y a de cela 4 ans et tout allait bien entre nous deux puis à cause d'une autre femme il s'est séparé de moi depuis plus de 5 mois. J'avais pris par tout les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! je n'ai fais que gaspiller mes sous.Mais par la grâce de dieu l'une de mes amies avait eut
ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d'un ... nommé ishaou au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j'avais des doutes et ne savais m'engager ou pas.
Mais au fur des jours vu ma situation elle insiste a ce que j'aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c'est comme cela que je suis heureuse
aujourd'hui en vous parlant.c'est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s'excusant et jusqu'à aujourd'hui et me suggéré a ce qu'on
se marie le plus tot possible.je ne me plein même pas et nous nous aimons plus d'avantage. La bonne nouvelle est que actuellement je suis même enceinte de 2 mois.
Sincèrement je n'arrive pas a y Croire a mes yeux qu'il existe encore des personnes aussi terrible , sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c'est un
miracle. Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s'est fait en moins d'une semaines.(pour tous vos petit problème de rupture amoureuses ou de divorce
,maladie ...

Nouveau commentaire :
Facebook


Dans la même rubrique :
< >

Senxibar | SenArchive | Sen Tv | Flash actualité - Dernière minute | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Chronique | Faits Divers | Opinion | International | Sciences et Santé | Médias | Ils l'avaient dit | Emploi | Ramadan | Perdu de vue | Echos du tribunal | A la une | Achaud | resultats2012 | JOB | Theatre







Seneweb L'Observateur
Le Soleil WalFadjri
Pressafrik Ferloo
Dépêches APS plus221
Xibar.net Reussir Mag
Le Populaire Ruepublique
Penthionet Expressnews
Leral Net Sunuker
Sen24heures Le Peuple
Ouestaf Apanews
Yekini.com Sununews
La Gazette Bitimrew
Nettali.net FaceDakar
Dakarfoot Dakar Matin
Amwsentv L'Office