Connectez-vous
SenXibar.com

International

La Bolivie renvoie des représentants espagnols et mexicains après un incident diplomatique


Mardi 31 Décembre 2019

La Paz accuse les deux pays d'avoir tenté d'exfiltrer l'ancien bras droit d'Evo Morales, l'ex-président, recherché pour "sédition" et "terrorisme".


La Bolivie renvoie des représentants espagnols et mexicains après un incident diplomatique
 

Le ton monte entre La Paz, Mexico et Madrid. Un incident diplomatique impliquant ces trois pays a provoqué l'expulsion de plusieurs diplomates mexicains et espagnols de Bolivie ce lundi. Cette dernière accuse les deux autres d'avoir voulu exfiltrer l'ancien bras droit de l'ex-président Evo Morales. 

Selon le gouvernement bolivien, "des personnes identifiées comme des fonctionnaires de l'ambassade d'Espagne en Bolivie, accompagnées d'hommes cagoulés" ont "tenté d'entrer subrepticement dans la représentation diplomatique mexicaine de La Paz" où ont trouvé asile plusieurs personnes recherchées par la justice, en essayant de forcer vendredi une barrière de sécurité de la police bolivienne. 

L'incident, survenu vendredi, s'est produit durant une visite de la chargée d'affaires de l'Espagne Cristina Borreguero à l'ambassadrice mexicaine Maria Teresa Mercado. 

Représailles côté espagnol

L'ambassade du Mexique à La Paz abrite une dizaine d'ex-fonctionnaires du gouvernement Morales, qui ont démissionné le 10 novembre dans la foulée du président bolivien, lâché par l'armée après trois semaines de violentes manifestations. Parmi eux figurent l'ex-ministre à la Présidence Juan Ramon Quintana et l'ex-ministre de la Culture Wilma Alanoca qui, comme leur président, sont recherchés dans le cadre d'une enquête pour "sédition" et "terrorisme". 

"Nous pensons que le but était d'extraire le criminel Juan Ramon Quintana" de l'ambassade du Mexique, a déclaré samedi le ministre bolivien de l'Intérieur Arturo Murillo. "Cela a échoué". "Le gouvernement constitutionnel que je préside a décidé de déclarer 'persona non grata' l'ambassadrice du Mexique en Bolivie, Maria Teresa Mercado, la chargée d'affaires d'Espagne en Bolivie, Cristina Borreguero, le consul, Alvaro Fernandez", a déclaré lundi Jeanine Añez, la présidente bolivienne par intérim, à la presse. Ils ont "72 heures" pour quitter le pays, (...)


aadkr


Nouveau commentaire :
Facebook


Dans la même rubrique :
< >

Senxibar | SenArchive | Sen Tv | Flash actualité - Dernière minute | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Chronique | Faits Divers | Opinion | International | Sciences et Santé | Médias | Ils l'avaient dit | Emploi | Ramadan | Perdu de vue | Echos du tribunal | A la une | Achaud | resultats2012 | JOB | Theatre


Article n°51763

30/03/2020

Article n°51760

25/03/2020

Ndiaw Macodou Diop

22/03/2020





Seneweb L'Observateur
Le Soleil WalFadjri
Pressafrik Ferloo
Dépêches APS plus221
Xibar.net Reussir Mag
Le Populaire Ruepublique
Penthionet Expressnews
Leral Net Sunuker
Sen24heures Le Peuple
Ouestaf Apanews
Yekini.com Sununews
La Gazette Bitimrew
Nettali.net FaceDakar
Dakarfoot Dakar Matin
Amwsentv L'Office