Connectez-vous
SenXibar.com

Senxibar

Dialogue politique : Le chef de l’Etat accepte de discuter avec l’opposition


Mercredi 6 Juillet 2011

Si l’opposition accepte, Wade pourrait se mettre avec elle autour d’une même table dans les prochains jours pour discuter des problèmes du pays. Le chef de l’Etat en a fait la promesse hier à un groupe de six membres de la société civile œuvrant pour renouer le fil du dialogue entre le pouvoir et l’opposition, rompu depuis plusieurs années.


Dialogue politique : Le chef de l’Etat accepte de discuter avec l’opposition
 
Les évènements des 23 et 27 juin qui ont chauffé le Sénégal pourraient aider à renouer le fil du dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Du moins, c’est ce que souhaitent certains membres de la société civile qui ont pris hier l’initiative de rencontrer les acteurs du jeu politique. Ce groupe est composé de six membres : le journaliste Mbaye Sidy Mbaye, Baïdy Agne du Cnp, l’architecte Pierre Goudiaby Atépa, Mme Anna Bâ de Sipres, Mansour Cama de la Cnes et le constitutionnaliste Ismaïla Madior Fall. ‘Nous nous sommes accordés sur la nécessité de faire quelque chose pour rétablir le dialogue entre le pouvoir et l’opposition’, a expliqué hier Mbaye Sidy Mbaye, un des membres du groupe qui était allé à la rencontre de Me Wade. ‘Le constat est fait par tout le monde que depuis bien longtemps maintenant, l’opposition et le pouvoir ne se parlent plus. Et quand il y a une rupture radicale de la communication, on va vers la dégradation. Cela peut conduire au chaos. C’est parce qu’il y a eu rupture de communication qu’on a connu ce qui s’est passé le 23 juin dernier’, explique le journaliste-formateur Mbaye Sidy Mbaye. Non sans faire remarquer que ‘le seul fait de dire que nous vivons dans une démocratie ne suffit pas. Il faut poser des actes. La démocratie sans la paix ne veut rien dire. Quand les acteurs politiques ne se parlent pas, la paix est menacée et cela peut aboutir à un conflit.’
Ce sont là, les arguments qui ont poussé le groupe des six à aller voir le président de la République. ‘Nous sommes de modestes citoyens et nous essayons de sensibiliser tout le monde sur la nécessité du dialogue. C’est ainsi que nous avons estimé que nous devrons commencer par le président de la République qui est élu. Hier quand nous lui avons expliqué notre démarche et notre philosophie, nous avons été très surpris par sa réaction. Me Wade nous a automatiquement dit qu’il était prêt à recevoir l’opposition tout de suite. Cela ne dépendait que d’eux’, raconte Mbaye Sidy Mbaye.
 
Le groupe n’entend pas en rester là. ‘Nous avons fait le premier pas en allant à la rencontre du chef de l’Etat. Nous allons faire le deuxième pas en rencontrant l’opposition et lui expliquer notre démarche et nos motivations. Nous allons en profiter pour leur livrer le contenu de notre audience avec Wade et nous allons les écouter’, ajoute Mbaye Sidy Mbaye.
 
Une fois l’avis de l’opposition recueilli, Mbaye Sidy Mbaye et ses amis comptent retourner chez Me Wade pour lui faire le compte-rendu de leurs discussions avec Niasse, Tanor, Bathily, Dansokho et compagnie. ‘Notre objectif est de tout faire pour que les deux parties se rencontre. C’est une urgence’, estime le groupe des six membres de la société civile.
 
Peut-on s’attendre à ce que le groupe suggère à Wade de renoncer à sa candidature pour 2012 ? Non, répond Mbaye Sidy Mbaye. ‘Nous sommes des facilitateurs. Nous ne sommes pas des acteurs politiques. Quand ils (l’opposition et le pouvoir, Ndlr) se retrouveront autour d’une table, ils verront de quoi ils vont discuter. S’ils estiment que la discussion peut tourner autour de cette candidature, ils le feront. Nous nous efforçons juste de créer les conditions de renouer le fil du dialogue’.

La Rédaction


Nouveau commentaire :
Facebook

Senxibar | SenArchive | Sen Tv | Flash actualité - Dernière minute | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Chronique | Faits Divers | Opinion | International | Sciences et Santé | Médias | Ils l'avaient dit | Emploi | Ramadan | Perdu de vue | Echos du tribunal | A la une | Achaud | resultats2012 | JOB | Theatre