SenXibar

Senxibar

Me Moussa Bocar Thiam, Porte-parole adjoint, PS: « Ce gouvernement ne reflète pas le poids politique du PS… »


Lundi 11 Septembre 2017

Le porte-parole adjoint du Parti socialiste (Ps) sort de sa réserve. Il n’est pas satisfait de la composition du nouveau gouvernement. Dans cet entretien avec «L’Observateur», Moussa Bocar Thiam commente la formation du 4e gouvernement du Président Macky Sall. Il se dit surpris du nombre de sièges alloués au Parti socialiste (Ps) qui, selon lui, s’attendait à au moins cinq postes ministériels.


Me Moussa Bocar Thiam, Porte-parole adjoint, PS: « Ce gouvernement ne reflète pas le poids politique du PS… »

«Le Ps n’a pas été représenté à la hauteur de ses sacrifices»

 

«Sur les 45 départements, 35 ont été gagnés par Bby grâce au Ps…»

 

«Il n’est pas question que notre compagnonnage dans le Bby affaiblisse le Ps…»

 

«Sur les 39 ministres du nouveau gouvernement, 34 sont de l’Apr, c’est inadmissible…»

 

«C’est un gouvernement de l’Apr avec quelques amis…»

 

«Il y a au moins 13 ministres dans le nouveau gouvernement qui n’ont pas de base politique…»

 

 

Le Président Macky Sall vient de mettre en place le 4è gouvernement depuis son accession à la Magistrature suprême. C’est une équipe où on note des départs, mais également des entrées. Quel commentaire cela vous inspire ?

D’abord, c’est l’occasion pour nous, au sein du Parti socialiste (Ps), de féliciter le gouvernement sortant qui a fait un travail remarquable pour la réussite du Plan Sénégal émergent (Pse) qui est un levier important pour l’émergence de notre pays. Donc, les ministres qui ont eu à quitter le gouvernement ne sont pas moins valeureux, parce que chacun, en ce qui le concerne, a eu à faire un travail remarquable, conformément aux attentes du président de la République et du peuple sénégalais. Maintenant, un nouveau gouvernement est formé et comme tous les Sénégalais, nous félicitons le président de la République d’avoir respecté le nombre de ministres qui n’a pas aujourd’hui augmenté, dans le souci de la bonne gestion des deniers publics et de réduction du train de vie de l’Etat. 39 ministres, c’est vraiment raisonnable pour un pays comme le Sénégal qui a des défis à relever. Nous saluons aussi l’esprit d’innovation du président de la République en mettant l’accent sur l’emploi qui est aujourd’hui un levier important du développement de notre pays. Et aussi, je salue effectivement la clairvoyance du président de la République qui a commencé à anticiper sur l’un des défis majeurs de ce pays, à savoir : l’arrivée du pétrole, en créant un ministère en charge de ce domaine. Nous avons un président de la République qui connaît parfaitement les enjeux et les défis que le Sénégal doit relever.

Beaucoup d’analystes pensent que ce nouveau gouvernement est politique en perspectives de la Présidentielle de 2019. Avez-vous ce sentiment ?

Je pense d’abord que la notion de gouvernement politique doit être précisée. Cela veut dire, pour le commun des Sénégalais, que c’est un gouvernement dont la plupart des ministres sont des acteurs politiques à la base, des personnes qui ont la confiance de leurs populations. Sous ce rapport, je suis désolé de constater que nous n’avons pas un tel gouvernement. Contrairement à beaucoup d’analystes politiques qui se trompent. Sur les 39 ministres de ce nouveau gouvernement, il y a au moins 13 qui n’ont pas de base politique.

Comme qui ?

Je ne vais pas citer de noms, mais ils se reconnaîtront et les Sénégalais les connaissent. Donc, pour moi, ce gouvernement n’est pas politique. En plus, ce ne sont pas forcément des ministres politiques qui vont porter la candidature du président de la République. Sa candidature sera portée sur la base de la coalition Bennoo bokk yaakaar (Bby), surtout sur la bonne entente entre les partis composants cette coalition qui, je le rappelle, n’ont pas encore décidé de porter le Président Macky Sall comme étant leur candidat à la Présidentielle de 2019. Toutes ces questions n’étant pas encore traitées, il est prématuré de coller à ce nouveau gouvernement, qui est un gouvernement de Benno bokk yaakaar, des ambitions de pouvoir renouveler le mandat du président de la République.

 

Vous parlez de gouvernement de Benno bokk yaakaar alors que, dans sa composition, les alliés ne sont pas assez représentés. C’est le cas de votre formation politique, le Ps, pour qui, on s’attendait à ce qu’il ait des postes supplémentaires au-delà des deux postes habituels. Qu’est-ce que cela vous dit ?

Le Secrétariat exécutif national du Parti socialiste, n’ayant pas encore statué sur la question, je ne peux que donner mon avis personnel. Et personnellement, je suis surpris de voir, après les élections législatives, avec tout le sacrifice et tout l’engagement de notre parti au sein de Benno bokk yaakaar, qu’on se retrouve au statut quo, voire même moins, parce qu’au départ, on avait trois ministres. Ce nouveau gouvernement ne reflète pas le poids politique du Ps, parce que gouverner ensemble signifie qu’on ait des acteurs dans le gouvernement. On s’attendait à avoir au minimum cinq ministres socialistes. Ce sont les seuls éléments qui pouvaient permettre de dire aujourd’hui que nous avons un gouvernement qui correspond aux enjeux politiques, aux rapports de force politique dans le pays. Mais aujourd’hui, ce gouvernement ne le traduit pas. Nous sommes vraiment très surpris de voir qu’on se retrouve avec deux ministres, le Pit un, l’Afp un et la Ld un. Donc, sur les 39 ministres, 34 sont de l’Apr, c’est inadmissible. Et c’est pourquoi, j’interpelle le président de la République qui est aussi le président du Benno bokk yaakaar de prendre ses responsabilités.

Vous pensez que les alliés sont sacrifiés ?

Je ne parle pas des alliés, mais du  Parti socialiste qui n’est pas représenté à la hauteur de ses sacrifices.

Est-ce que ce n’est pas ça que vaut le Ps aujourd’hui, au vu de la crise qui le mine ?

Pas du tout. Sur les 45 départements, 35 ont été gagnés par Benno bokk yaakaar, lors des dernières Législatives, grâce au Parti socialiste. Sans le Ps, Bby n’allait jamais gagner Dakar. Ça, tout le monde le sait, c’est une évidence. Il y a  aussi Thiès, Saint-Louis, Sédhiou, Vélingara, et je peux citer d’autres localités du pays que Bby a gagné grâce au Ps. Donc, ce nouveau gouvernement ne reflète pas le Benno bokk yaakaar. C’est un gouvernement de l’Apr avec quelques amis.

Dans ce cas, est-ce que ce n’est pas le moment pour vous de quitter Bby et de laisser Macky Sall gouverner avec son parti ?

Nous renouvelons toute notre confiance à Benno bokk yaakaar, aux Présidents Macky Sall et Ousmane Tanor Dieng. Mais, ce n’est pas parce que nous sommes dans la mouvance présidentielle que nous ne pouvons pas avoir des opinions divergentes. Lorsque le Président de Benno bokk yaakaar pose des actes qui nuisent à la coalition, il est important qu’on le lui rappelle. C’est un rappel et je pense qu’il va prendre ses responsabilités. Parce que c’est inadmissible pour un parti comme le Ps qui est aujourd’hui divisé à cause, justement, de notre choix de rester dans Benno bokk yaakaar (…). Nous nous sommes sacrifiés afin d’asseoir une bonne légitimité pour la stabilité du pays. Donc, il n’est pas question que notre compagnonnage dans le Benno bokk yaakaar affaiblisse le Parti socialiste. Au contraire, tous les partis de la majorité présidentielle devraient être renforcés. Il n’est pas question que seule l’Apr se renforce et que les partis comme le Ps, l’Afp, la Ld et le Pit soient écrasés. Nous  ne l’accepterons pas et d’ailleurs nous faisons confiance au Président Ousmane Tanor Dieng, à sa capacité raisonnable à pouvoir appeler le Président Macky Sall à plus de solidarité et de générosité à l’endroit de notre parti. Déjà à l’Assemblée nationale, on constate que plus de 3/4 des députés issus de Benno bokk yaakaar sont de l’Apr. Là également, il y a un problème. Les investitures n’ont pas été menées conformément aux attentes des militants du Parti socialiste. Nous avons aujourd’hui moins de députés. Nous avons perdu six députés par rapport à la Législature sortante. Nous n’avons que 4 députés hommes et 11 députés femmes. Cela veut dire que les investitures n’ont pas été menées tel que le parti le souhaitait. On peut comprendre les contraintes stratégiques, mais c’est l’occasion de réparer cette injustice dans la composition du bureau de l’Assemblée nationale. Il faut que le bureau de l’Assemblée nationale reflète exactement le rapport de force sur le terrain. Il n’est pas question que l’on fasse la promotion d’un parti au détriment d’un autre, parce que nous sommes des alliés. A ce sujet, j’interpelle les responsables politiques de nos différents partis afin qu’ils prennent en compte les rapports de force sur le terrain pour monter un bureau de l’Assemblée nationale conforme à la volonté des populations.

Justement, par rapport à cette Assemblée nationale, votre camarade Khalifa Sall, élu député, est encore en prison, alors que certains estiment qu’il bénéficie d’une immunité parlementaire et qu’il doit être libéré. Qu’en pensez-vous ?

Là, je ne parlerai pas en tant que politique, mais avocat, et je ne parlerai pas non plus de Khalifa Sall, mais d’un député qui se trouve en prison. La loi est claire de ce point de vu là. Il y a beaucoup de confusions savamment entretenues par certaines personnes. Mais, tous les juristes savent que c’est élémentaire de savoir que l’immunité n’est pas rétroactive. L’immunité, c’est une protection accordée à une personne qui bénéficie d’un statut. La détention provisoire de Khalifa Sall est bien antérieure à son immunité. Il pourra exercer son immunité que lorsqu’il sortira. Pour l’instant, c’est un citoyen sénégalais qui est en prison, ce n’est pas un député qui est en prison.

L’OBS


AAD Senxibar



1.Posté par KIA le 11/09/2017 16:41
AICHA SOINS DU CORPS 77 225 28 71 Après une journée de dure labeur et envie d’un massage sensationnelle .Venez découvrir notre cabinet de massage avec de belles filles dans un endroit accueillante, discret et calme . MASSAGE DOUX RELAXANT TONIFIANT SÉNÉGALAIS AMERICAIN ET SAVONNAGE GOMMAGE LOMI LOMI Venez vite découvrir nos jeunes filles aux doigts de fée TEL 77 884 07 11 / 78 438 52 78

2.Posté par maitre djakpata le 12/09/2017 09:46

VALISE MYSTIQUE LAXMI MULTIPLICATEUR DE L'ARGENT
Il vous aie deja arriver un temps ou vous avez assez de travailler et de
souffrir avant de trouver l'argent ?
Il vous ait deja arriver de manquer de l'argent et vous etes incapable de
pouvoir payer même un pain pour pouvoir nourrir votre famille , Il vous
ait deja arriver un temps ou touts les monde se monque de vous parceque
vous etes pauvre et miserable tout simplement parceque vous manquer de
l'argents.
Eh bien , Grace a cette puissante et mysterieus valise mystique LAXMI qui
multiplie de l'argent , vous n'aurez plus besoin de travailler avant de
gagner de l'argent , vous n'aurez plus besoin de souffrir avant de gagner
votre paix car vous aurez un vrai machine a sous dans votre maison.
Cependant, le valise mystique de Laxmi est une très puissante valise
conçu depuis la nuit de temps par les rois mage de la perse antique
.grâce a cette valise , les rois mage antique eté très riche et
prospère il avez touts ce qu'il voulez sur le plan financière et
écnomique . Avec ce puissant valise mystique , vous n'aurez juste qu'a
vous en procurer cette valise et de mettre la somme de votre choix à
l'interieur et de la fermé pendant 3 jours. le 3 èm jours , ouvré la
valise et vous verrez que la somme don vous avez mise à l'interieur sera
multiplier par un nombres considérablement d'argent.
vous pouvez mettre n'importe quelle somme d'argent à l'interieur puis la
valise vas commencer à multiplier la somme d'une manière jamais vue.
vous pouvez multiplier votre s...

Nouveau commentaire :

Senxibar | SenArchive | Sen Tv | Flash actualité - Dernière minute | Politique | Société | Economie | Culture | Sport | Chronique | Faits Divers | Opinion | International | Sciences et Santé | Médias | Ils l'avaient dit | Emploi | Ramadan | Perdu de vue | Echos du tribunal | A la une | Achaud | resultats2012 | JOB | Theatre




1 sur 31



Seneweb L'Observateur
Le Soleil WalFadjri
Pressafrik Ferloo
Dépêches APS PoliticoSN
Xibar.net Reussir Mag
Le Populaire Ruepublique
Penthionet Expressnews
Leral Net Sunuker
Sen24heures Le Peuple
Ouestaf Apanews
Yekini.com Sununews
La Gazette Bitimrew
Nettali.net FaceDakar
Dakarfoot Dakar Matin
Amwsentv L'Office